dégénérer


dégénérer

dégénérer [ deʒenere ] v. intr. <conjug. : 6>
• 1361; lat. degenerare, de genus, generis « race »
1Littér. Perdre les qualités naturelles de sa race. s'abâtardir. Espèce animale, race qui dégénère. « Les mariages entre parents qui peuvent affaiblir les faibles et les faire dégénérer » (Michelet). Spécialt (Personnes) Vx Avoir moins de valeur, de vertu, que ceux dont on est issu. déchoir. Son fils a dégénéré.
Par ext. Perdre ses qualités. s'avilir, 1. se dégrader, se dévaloriser, se pervertir . « Tout est bien sortant des mains de l'Auteur des choses, tout dégénère entre les mains de l'homme » (Rousseau).
2Cour. DÉGÉNÉRER EN : se transformer (en ce qui est pis). ⇒ tourner. Dispute qui dégénère en rixe. « Les soucis d'un trône perdu dégénèrent en tracasseries de ménage » (Chateaubriand). Son rhume dégénère en bronchite. Absolt Il ne faudrait pas que cela dégénère, que cela s'aggrave. La conversation dégénère. s'égarer. « La soirée dégénérait. Certains, s'aidant d'alcool, avaient les yeux pleins de larmes » (Quignard).
⊗ CONTR. Améliorer, régénérer.

dégénérer verbe intransitif (latin degenerare) Perdre ses qualités premières, s'abâtardir, se dévaluer : Une race qui dégénère. Se changer en quelque chose de (plus) mauvais, évoluer, tourner mal : Une bronchite qui dégénère en pneumonie. En parlant d'une maladie, de bénigne devenir grave ; en parlant d'une tumeur, de bénigne devenir cancéreuse. ● dégénérer (difficultés) verbe intransitif (latin degenerare) Conjugaison 1. Attention à l'accent, tantôt grave, tantôt aigu : il dégénère, nous dégénérons ; il dégénérait. 2. Aux temps composés, se conjugue avec l'auxiliaire être ou avec l'auxiliaire avoir selon que l'accent est mis sur l'état ou sur l'action : cette conception naguère vigoureuse est dégénérée en courants et en chapelles qui se chicanent ; la pensée du fondateur a dégénéré en dogme stérile. ● dégénérer (synonymes) verbe intransitif (latin degenerare) Perdre ses qualités premières, s'abâtardir, se dévaluer
Synonymes :
- décliner
- s'abâtardir
- se dévaluer
Contraires :
- s'améliorer
- se régénérer
- s'élever
Se changer en quelque chose de (plus) mauvais, évoluer, tourner mal
Synonymes :
- se dégrader
- tourner en

dégénérer
v. intr.
d1./d S'abâtardir, perdre les qualités du type primitif de sa race, en parlant d'un animal ou d'une espèce.
d2./d En parlant de l'être humain, perdre de ses qualités morales et intellectuelles, de son mérite.
d3./d Dégénérer en: changer de nature, de caractère (en allant en s'aggravant, de mal en pis). Discussion qui dégénère en querelle. Son rhume a dégénéré en bronchite.

⇒DÉGÉNÉRER, verbe intrans.
A.— [Le suj. désigne un être vivant (hum., animal, végét.) ou un groupe d'individus] Perdre les qualités et la vigueur originelle de sa race ou de son espèce. Un noble coursier dont le sang dégénère et s'avilit au cinquième croisement de sa race (MUSSET, Le Temps, 1831, p. 102). Le haut de la société s'abâtardit et dégénère (HUGO, Ruy Blas, 1838, p. 331) :
... la pluralité des êtres vivants sont soumis à la nécessité inflexible de la mort. Au bout d'un temps de fonctionnement, qui varie fortement suivant les espèces et légèrement suivant les individus, ils s'affaiblissent, dégénèrent, et finissent par périr, soit d'une mort naturelle qui n'est que la conclusion de leur déclin, soit d'une mort accidentelle qu'a favorisée la baisse de leur résistance.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 109.
Au fig. Perdre ses qualités, diminuer de mérite. Ce fut un héros dans sa jeunesse, mais depuis il a bien dégénéré (Ac. 1798-1932). Cette excellente auberge qui, dit-on, n'a pas dégénéré (Mme DE CHATEAUBR., Mém. et lettres, 1847, p. 13).
Dégénérer de. [Le suj. désigne une pers.] Avoir moins de valeur que ses ascendants. Le prince Adélestan n'était point dégénéré de ses ancêtres (A. FRANCE, Île ping., 1908, p. 212).
Au fig. Cette animalité (...) dégénérait de l'intelligence en ceci seulement (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 132).
B.— P. ext. Dégénérer en. [Le suj. désigne un inanimé abstr. ou concr.] Se transformer en un état inférieur ou pire. [Ces] sages précautions qui empêchent l'autorité de dégénérer en tyrannie (MARAT, Pamphlets, Suppl. Offrande Patrie, 1789, p. 69).
MÉD. [Le suj. désigne une maladie] Évoluer (généralement dans le sens de la gravité). Dégénérer en cancer, fièvre, folie, ulcère. Une rechute de bronchite, qui dégénéra en pneumonie (ROLLAND, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 594).
Rem. 1. Comme en témoignent qq. ex. supra, dégénérer se conjugue avec l'auxil. avoir quand il exprime l'action et avec l'auxil. être quand il marque l'état. 2. LITTRÉ indique à juste titre : ,,Dégénérer prend la préposition de quand nous voulons marquer l'origine dont on s'est écarté; et la préposition en, quand nous voulons marquer l'imperfection dans laquelle une chose est tombée.``
Prononc. et Orth. :[], (je) dégénère []. Fait partie des verbes qui changent [e] fermé en [] ouvert devant syll. muette sauf au fut. et au cond. dégénérerai(s). Enq. : (il) dégénère //. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. XIVe s. intrans. « perdre les qualités naturelles de sa race » (Oresme ds MEUNIER : Tel homme ... se desnature et degenere ou forligne); spéc. 1458 « en parlant de personnes, avoir moins de valeur que ceux dont on est issu » (Débat des héraulx d'armes, éd. L. Pannier, p. 51 : En ne forligne ny ne degenere la voye de ses nobles predecesseurs); 2. fin XVIe s. se dégénérer en « changer de bien en mal » ici contexte méd. (A. PARÉ, XV, 16 ds LITTRÉ); 1663 p. ext. (MOLIÈRE, Dépit amoureux, V, 8 : Ces gens, avant l'hymen, si fâcheux et critiques Dégénèrent souvent en maris pacifiques). Empr. au lat. class. degenerare « s'abâtardir »; fig. « abâtardir, altérer ». Fréq. abs. littér. :241. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 502, b) 285; XXe s. : a) 190, b) 327.

dégénérer [deʒeneʀe] v. intr. [CONJUG. céder.]
ÉTYM. 1361; lat. degenerare, de de-, et genus, generis « race ».
1 Littér. Perdre les qualités naturelles de sa race, de son espèce. Abâtardir (s'). || Cette espèce animale, cette race a dégénéré. || Le blé dégénère dans un mauvais terrain. || Graines qui dégénèrent. Biser (1.); détériorer (se).
1 On eut soin d'empêcher qu'une indigne maîtresse
Ne fît en ses enfants dégénérer son sang.
La Fontaine, Fables, VIII, 24.
2 Les mariages entre parents qui peuvent affaiblir les faibles et les faire dégénérer, fortifient, au contraire, les forts.
Michelet, la Femme, p. 228.
3 (…) il semble, à regarder les vitraux, les statues des cathédrales, les peintures primitives, que la race humaine ait dégénéré et que le sang humain se soit appauvri : saints étiques, martyrs disloqués, vierges à la poitrine plate, aux pieds trop longs (…)
Taine, Philosophie de l'art, t. II, V, III, V, p. 303.
Vx. (Personnes). Avoir moins de valeur, de vertu… que ceux dont on est issu. Déchoir, forligner. || Son fils a dégénéré. || Dégénérer de (ses ancêtres, leurs qualités…).
4 Viens, tu fais ton devoir, et le fils dégénère
Qui survit un moment à l'honneur de son père.
Corneille, le Cid, II, 2.
5 (…) ne point dégénérer de leurs vertus, si nous voulons être estimés leurs véritables descendants.
Molière, Dom Juan, IV, 4.
6 On ne suit pas toujours ses aïeux ni son père :
Le peu de soin, le temps, tout fait qu'on dégénère.
La Fontaine (→ Cultiver, cit. 8).
Perdre ses qualités. Appauvrir (s'), avilir (s'), baisser, décliner, dégrader (se), perdre, pervertir (se), tomber. || Cet auteur, cet artiste a bien dégénéré.On a vu dégénérer les mœurs et les arts.
7 C'est le sort ordinaire des choses humaines, quand elles sont parvenues à leur plus grande perfection, d'en déchoir bientôt et d'aller toujours après en dégénérant.
Charles Rollin, Hist. ancienne, XXV, III, in Littré.
8 Tout est bien sortant des mains de l'Auteur des choses, tout dégénère entre les mains de l'homme.
Rousseau, Émile, I.
2 Cour. || Dégénérer en : se transformer (en ce qui est pis). Tourner. || Dispute qui dégénère en rire. || Pratiques qui dégénèrent en abus. || Liberté dégénérant en licence. || Sa bonté dégénère en faiblesse.
9 Il y a de bonnes qualités qui dégénèrent en défauts quand elles sont naturelles, et d'autres qui ne sont jamais parfaites quand elles sont acquises (…)
La Rochefoucauld, Maximes, 365.
10 Pour empêcher la pitié de dégénérer en faiblesse, il faut donc la généraliser et l'étendre sur tout le genre humain.
Rousseau, Émile, IV.
11 (…) on devient vulgaire par les souffrances vulgaires : les soucis d'un trône perdu dégénèrent en tracasseries de ménage.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 67.
Absolt. || Ils sont déjà en froid; il ne faudrait pas que cela dégénère. Aggraver (s').
11.1 Son équipage, d'abord méfiant, descendait plus volontiers à terre, et se mêlait aux montagnards dans des jeux de cartes et de dés, et, le samedi soir, dans des beuveries, qui plusieurs fois dégénérèrent.
Joseph Joubert, l'Homme de sable, p. 59.
Se changer en une maladie plus grave. || Son rhume dégénère en bronchite.
——————
dégénéré, ée p. p. adj.
1 (1753, in D. D. L.). Vx. Qui a perdu les qualités de sa race, de son espèce. Qui est atteint de dégénérescence. || Animal dégénéré. Abâtardi; bâtard.Races dégénérées.Mœurs dégénérées.
2 Méd. Qui est atteint d'anomalies congénitales graves, notamment psychiques, intellectuelles.Par ext. Fam. || Il est un peu dégénéré. Taré (fam.).
3 N. (1891). Vx ou péj. || Un, une dégénéré(e). Débile, idiot, imbécile (psychol. et cour.).
12 Au point de vue clinique, la classe des dégénérés comprend (…) les idiots, les imbéciles, les débiles, à lésions cérébrales bien marquées et dont les facultés intellectuelles et morales se sont développées d'une façon insuffisante; puis les dégénérés à lésions cérébrales peu appréciables (…)
Ces dégénérés, qu'on a appelés supérieurs (…) présentent des stigmates de deux ordres, physiques et psychiques (…)
P. Poiré, Dict. des sciences, art. Dégénerescence.
CONTR. Améliorer, fortifier, régénérer. — Fleurir, progresser.
DÉR. Dégénératif, dégénération, dégénérescence.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dégénerer — DÉGÉNERER. v. n. S abâtardir, ne suivre pas la vertu, les bons exemples de ses ancêtres. Il se construit avec la préposition de. Il a dégénéré de la valeur de ses aïeux. Dégénérer de ses ancétres. Dégénérer de la piété de ses pères. f♛/b] On dit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • degenerer — Degenerer. v. n. Composé d un verbe qui n est point en usage, s abastardir, ne suivre pas la vertu de ses ancestres. Il se construit avec la préposition de. Degenerer de la valeur de ses ayeux. degenerer de ses ancestres. On dit absolument, Les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • degenerer — Degenerer, et s abastardir, Degenerare …   Thresor de la langue françoyse

  • dégénérer — (dé jé né ré. La syllabe né prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je dégénère, excepté, exception qui ne se justifie pas, au futur et au conditionnel : je dégénérerai, je dégénérerais) v. n. 1°   Se détériorer avec le temps …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉGÉNÉRER — v. n. S abâtardir. Il se dit Des hommes, des animaux, des plantes, etc., qui, par l effet de la reproduction successive, perdent plus ou moins de leur force, de leur bonté, de leur beauté, ou de quelque autre qualité remarquable. Cet auteur pense …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉGÉNÉRER — v. intr. Perdre les qualités naturelles de sa race, de son espèce. Certains savants pensent que l’espèce humaine a dégénéré. Le blé dégénère dans un mauvais terrain. Il signifie particulièrement, en parlant des Personnes, N’avoir pas autant de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • dégénérer — vi. , devenir bâtard, s abâtardir ; perdre ses caractères spécifiques (ep. d une variété de légumes) ; se gâter, mal se terminer, (ep. d un jeu, d une discussion) : DÉJÈNÈRÂ vi. (Albanais 001, Saxel 002), pp. => Dégénéré ; désséznâ vi.… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • abâtardir — [ abatardir ] v. tr. <conjug. : 2> • XIIe; de 1. a et bâtard 1 ♦ Altérer en faisant perdre les qualités de la race. Pronom. Race qui s est abâtardie. ⇒ dégénérer. 2 ♦ Fig. Faire perdre ses qualités à. ⇒ avilir, 1. dégrader. « Il est des… …   Encyclopédie Universelle

  • dégénérescence — [ deʒeneresɑ̃s ] n. f. • 1799; de dégénérer 1 ♦ Le fait de dégénérer (1o), de perdre les qualités de sa race. 2 ♦ Fig. Perte des qualités, état de ce qui se dégrade. La dégénérescence d une civilisation. ⇒ décadence, déclin, 1. dégradation. 3 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • degenera — DEGENERÁ, degenerez, vb. I. intranz. 1. A pierde total sau parţial unele însuşiri morfologice sau funcţionale (caracteristice genului sau speciei), în urma acţiunii unor factori de mediu sau ereditari. 2. fig. A se schimba, a se preface în ceva… …   Dicționar Român